Événements spéciaux
Dîner-conférence Promutuel Énergie Saguenay : Évolution du projet du complexe de liquéfaction de gaz naturel
24 Janvier 2019 à 11:45 jusqu'à 13:00
Description

La Chambre de commerce et d'industrie Lac-Saint-Jean-Est propose un dîner-conférence aux entreprises du territoire ayant pour thème : "Énergie Saguenay : Évolution du projet du complexe de liquéfaction de gaz naturel". Cette conférence est offert par M. Stéphan Tremblay, responsable du développement régional, et Mme Stéphanie Fortin, directrice aux communications et relations avec les communautés.

La Chambre de commerce et d'industrie Lac-Saint-Jean-Est propose un dîner-conférence aux entreprises du territoire ayant pour thème : "Énergie Saguenay : Évolution du projet du complexe de liquéfaction de gaz naturel". Cette conférence est offert par M. Stéphan Tremblay, responsable du développement régional, et Mme Stéphanie Fortin, directrice aux communications et relations avec les communautés.


Quoi : "Énergie Saguenay : Évolution du projet du complexe de liquéfaction de gaz naturel"
Date : Le jeudi 24 janvier 209
Heure : À partir de 11 h 45
Lieu : Hôtel Universel, Salle Jacques-Gagnon
Coût : 40 $ membre, 50 $ non membre
Pour vous inscrire : Communiquez avec Mado Gagnon
cci@ccilsje.com ou 418-662-2734 poste 2131

GNL Québec développe depuis 2014 le projet Énergie Saguenay, un complexe industriel de liquéfaction de gaz naturel sur le site de Port Saguenay. Le projet comprend des équipements de liquéfaction, d’entreposage et de transbordement de gaz naturel liquéfié (GNL) et repose sur un investissement évalué à 7,2 milliards de dollars US. 
 
 En plus de générer des retombées économiques majeures au Québec à court, moyen et long terme, le projet vise à soutenir les efforts de lutte aux changements climatiques en Europe et en Asie, en offrant une énergie de transition qui substituera d’autres énergies plus polluantes, telles que le charbon et le mazout. Enfin, le projet se démarque de tous les autres projets de de GNL puisqu’il sera alimenté en hydroélectricité, ce qui en ferait l’usine de liquéfaction avec la plus faible empreinte environnementale au monde. 
 
La mise en place d’un comité consultatif et de nombreuses rencontres avec des intervenants locaux ainsi que les Premières nations ont permis d’intégrer des suggestions afin d’améliorer le projet et d’en réduire considérablement les impacts. 
 
Les prochaines étapes consistent à déposer l’étude d’impact sur l’environnement et à lancer une tournée de rencontres et de consultations de la population.